OCTOBRE NOIR : une BD de Didier Daeninckx et Mako

10 octobre 2011 by  
Filed under loisirs/culture

octobre noir

Didier Daeninckx et Mako viennent juste de publier, une bande dessinée intitulée Octobre noir. Elle retrace quelques jours de la vie d’un jeune Algérien dans la France d’octobre 1961. Inspirée de l’histoire de Fatima Bédar, la plus jeune tuée de cette nuit de cauchemar, la BD dresse le portrait d’une France divisée, dévorée par la haine et la guerre. Entre « Vinc » et Mohand, c’est aussi l’histoire d’une population aux identités multiples et qui refuse de se laisser enfermer. 13€50, aux éditions Ad Libris.

Sarkozy: « Le président des riches »

24 janvier 2011 by  
Filed under loisirs/culture

president

LIVRE

Le président des riches, Enquête sur l’oligarchie dans la France de Nicolas Sarkozy, Pinçon Michel, Pinçon-Charlot Monique, Coll. Zones, La Découverte, 2010, 222 p.

A l’heure du retour du démantèlement ouvertement déclaré de nos acquis sociaux, cet ouvrage de deux sociologues spécialistes de la bourgeoisie est plus que bienvenu. Il retrace les liens entre le président actuel et les classes dominantes, décrivant et analysant les mesures prises depuis son accession à la fonction suprême.

S’il s’attelle surtout à analyser la politique de classe du pouvoir depuis 2007,  c’est parce que le président Sarkozy a construit sa carrière de façon à incarner lui-même l’unité de la bourgeoisie. Son parcours symbolise en effet les principes qui fondent sa politique : argent-roi, cadeaux aux plus riches, capitalisme débridé au service des marchés financiers et concentration des pouvoirs jamais vue.

D’une lecture facile, même s’il est parfois répétitif de par ses anecdotes, ce livre permet de voir la dimension de classe du pouvoir et les intérêts qu’il sert.

On y découvre la solidarité (sic), le mode de vie et de reproduction de ce qu’il faut bien appeler une oligarchie*.

On y voit  les connivences entre le président et les différentes sphères qui composent les classes dominantes (médias, milieux d’affaires, justice) et leur but : légitimer la domination et la reproduction des puissants, leur permettre de s’enrichir toujours plus.

On y montre que tous les rouages institutionnels sont utilisés et que, s’ils ne suffisent pas, les nantis de ce pays n’hésitent pas à outrepasser la loi avec l’aide du président monarque. L’explosion de la bulle spéculative de 2008 n’a semble-t-il pas refroidi les ambitions des fortunés. Ces derniers sont au contraire encore plus décomplexés, ils étalent leur richesse et leur puissance au mépris de la France d’en bas.

Cet ouvrage a le mérite de mettre en lumière l’ampleur de l’offensive des dominants, allant même jusqu’à menacer les acquis démocratiques obtenus de haute lutte. Les deux sociologues se permettent donc de conclure par un ensemble de propositions ou d’angles d’attaques pour déconstruire l’idéologie dominante et mettre à mal la « bande du Fouquet’s ».

Nordine Idir

*Définition : système politique dans lequel le pouvoir appartient à un petit nombre d’individus constituant soit l’élite intellectuelle (aristocratie), soit la minorité possédante (ploutocratie), ces deux aspects étant fréquemment confondus.